30 Septembre 2013

Bonjour, aujourd’hui c’est atelier création et présentation d’un thé d'exception dans la cuisine de cookile paradise. Vous savez tous, mon grand amour pour le Japon, on peut dire que ce pays et sa philosophie me ressemblent beaucoup. Le pays du soleil levant ne se limite pas qu’aux sushis, makis, nouilles udons, tempuras… mais aussi aux pâtisseries, confiseries très raffinées qui accompagnent la cérémonie du thé. Là-bas ces petites douceurs et merveilles se nomment des « wagashi ». En général, ils sont constitués d’une pâte de riz gluant et d’haricot rouge sucré (l’anko). Pour faire simple et déguster ce thé délicat et fleuri j’ai choisi de réaliser des wagashi « sakura » ou « hanami » sans la farce. A présent, parlons un peu de ce thé à la fleur de Geisha, à chaque printemps au Japon, la floraison des fleurs des cerisiers est attendue avec beaucoup de convoitise car cet événement est éphémère puisque les arbres sont remplis de fleurs que pour une courte durée, 10 jours à 2 semaines environs. Néanmoins, la saison du hanami est plus longtemps, elle commence fin décembre et se clôture en mai, mais quelques soit l’endroit où l’on se trouve au Japon elle ne dure que quelques jours. Par exemple au centre, à Kyoto et à Tokyo il faut patienter jusqu’à mi-mars à mi-avril pour admirer les cerisiers en fleurs, au nord à Hokkaido c’est au mois de mai et au sud comme il fait plus chaud elle débute au mois de décembre. A noter aussi que la saison du hanami varie selon le climat, cette année à Tokyo elle était un peu en avance. Alors, le thé fleur de Geisha réuni un mélange subtil et raffiné de thé vert japonais et des ces jolies fleurs de cerisier.

 

Wagashi Sakura & Tea bara Geisha

 

A.jpg

 

B.jpg


C.jpg


Quelques mots en japonais

Bara = fleur, Sakura = fleur de cerisier, Hanami = cerisier en fleur


Préparation : 8 min – création : 10 min

Ingrédients


Wagashi sakura

- 100g de farine de riz gluant

- 100g de sucre glace

- 100g d’eau

- 1 goutte de fleur de rose

- 1mini pincée de colorant rouge

- 1 mini morceau de pomme ou perle de sucre jaune

Matériel

- 1 petit couteau

- 1 baguette japonaise

Thé fleur de Geisha

- Eau chaude à 75°C


Préparation


Wagashi Sakura

Dans un bol moyen ajoutez la farine, le sucre, le colorant et l’eau de rose et mettez à cuire au four à micro-onde petit à petit en vérifiant toute les minutes pour obtenir une pâte souple et malléable. Sur le plan de travail formez une petite boule, à l’aide d’un petit couteau faites 5 incisions pour les pétales. Avec le bout de la baguette appuyez doucement pour former le centre des pétales et avec la lame du petit couteau formez les pétales et terminez par des petites incisions avec le couteau pour réalisez les rainures de la fleur de sakura. Voilà une fleur de cerisier qui prend vie et recommencez ces opérations avec le restant de pâte.


F.jpg

 

E.jpg

Thé fleur de Geisha

Portez à ébullition l’eau soit dans une casserole ou dans une bouilloire et dès que l’eau est frémissante et atteint les 75°C couper le feu. (Utilisez un thermomètre ou bouilloire électrique disposant un thermostat). Déposez dans une tasse 10g de thé et laissez infuser pendant 3 minutes.

 

H.jpgI.jpgBoîte en métal et papier Washi au décor de sakura


Dégustez une tasse de thé de fleur de Geisha et d’un wagashi sakura, je me sens comme transportée à cette période de floraison des cerisiers où règne harmonie, beauté et sérénité !

 

G.jpg

J.jpg

Fleur de Sakura observée sur les kimonos que traditionnellement portent les Geishas


Je clôture cette article avec un poème que j'aime du célèbre Poète zen japonais Ryôkan

 

le jardin d'à côté
à travers un trou béant
dans le mur d'argile

 
à cet endroit même
au pied du cerisier en fleur
dormir toute une nuit

 
ramassant du bois
puis traversant le pont
dans la brume du soir

 
tout autour de nous
le monde n'est plus que
fleurs de cerisier

 

j'ai fait pousser autour de ma hutte
des plantes et des fleurs.
maintenant, je m'en remets
à la volonté du vent.


Sayonara !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

23 Septembre 2013

Bonjour, quelle belle journée et très ensoleillée, ça donne envie de confectionner de beaux petits gâteaux. Cela tombe à pic j’avais un surplus de fruits rouges que j’avais stocké délicatement au freezer, c’est assez rare surtout lorsque des petits passent par là, ils ne peuvent pas y résister, ils en goutent un, puis un autre et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’en reste plus dans le panier ou dans le bol, vous comprenez ce que je veux dire.

J’ai réussi à en sauvegarder une quantité suffisante pour réaliser des muffins aux fruits rouges pour le petit déjeuner ou pour le goûter. Qui plus est, je n’aime pas conserver les fruits rouges trop longtemps sinon ils perdent leurs parfums et leurs goûts. Je suis partie sur une base de cake moelleux pour préparer mes muffins auquels j'y incorporerai ces belles petites baies tantôt rouges voir violacées.

Voilà ça va être du tonnerre cesbons et gros muffins ;-)

Et hop direction aux fourneaux !

 

B.jpg

A.jpg

 

Pour 8 à 10 pièces - Préparation : 15 min  - Cuisson : 20 min

 

Ingrédients

- 140g de fruits rouges (cerise, fraise, framboise, mûre, myrtille, groseille…)

- 130g de farine

- 40g de poudre d’amandes

- 80g de sucre semoule

- 1 sachet de sucre vanillé ou 1 gousse de vanille

- 1 c.s. de levure chimique

- 1 pincée de sel

- 1 pincée de cannelle (facultative)

- 1 pincée de cardamone (facultative)

- 1 œuf bio

- 125g de yaourt nature (1pot)

- 1 c.c. d’huile ordinaire (pépin de raisin ou tournesol)

- 1 peu de sucre glace

 

Préparation et cuisson

Dans un grand bol tamisez la farine, ajouter la levure, la poudre d’amande, le sucre, le sel, les épices, le sucre vanillé ou les graines de la gousse de vanille fendue en deux et mélangez l’ensemble.

 

C.jpg

 

Dans un autre saladier incorporez l’œuf, le yaourt, l’huile et fouettez ces ingrédients.  Versez en plusieurs fois les ingrédients secs dans cet appareil et mélanger doucement jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène, lisse et épaisse. Ajoutez les fruits rouges et remuez délicatement pour ne pas écraser les fruits. Pensez à sortir les fruits du freezer avant de les servir (par exemple la veille placez les dans le bas de votre réfrigérateur pour les ramener à température).

 

D.jpg

 

Versez cette préparation dans un moule à muffins avec caissettes sauf si vous avez choisi des moules en silicone c’est plus simple à démouler. Préchauffez le four à 180°C, faites cuire les muffins aux fruits rouges pendant 20 minutes et la durée est à adapter selon le four que vous utilisez.

 

E.jpg

 

Saupoudrez un voile de sucre glace sur les Red burry muffins et savourez les avec une bonne tasse de thé ou de chocolat.

 

F.jpg

 

G.jpgH.jpg

Bonne après-midi à tous !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

19 Septembre 2013

Bonjour, j’espère que vous allez tous bien, tiens le temps est mitigé today alors pour garder le moral et faire face à ce temps gris et frais, il n'y a pas mieux que de réaliser des petites douceurs bien gourmandes comme je les aime. Disons des petits cupcakes au chocolat, ça tombe bien Sam, m’a offert de bon chocolat Suisse au lait, blanc et noir.

Hum, les cupcakes, je suis une amoureuse de ces  pâtisseries, idéales pour les tables de fêtes, des goûters et du tea time. Dès que l'on dresse des cupcakes sur la table je trouve que cela fait toute la différence. J'en réalise à chaque évenement et occasion pour les petits et grands gourmands.Alors, aujourd'hui je vous propose une recette simple mais très fondante de chocolat. La base est en chocolat, le glaçage aux trois chocolats. Il n'y a pas plus régressif pour se faire plaisir :)

Admirez ces couches de chocolat qui dégoulinent lentement et qui se figent sur ce moelleux cake en chocolat ! Vive la gourmandise !

 

Cupcakes au chocolat & glaçage aux trois chocolats

 

A.jpg

B

 

Pour 12 cupcakes - Préparation : 20 min – cuisson : 20 à 24 min

 

Ingrédients 

- 140g de farine

- 125g de sucre

- 95 g de beurre doux

- ½ c.c. de levure

- ¾ c.c. de sel

- 1 gousse de vanille

- 40g de cacao en poudre (Monbana ou Valrhona)

- 2 petits œufs bio

- 15 cl d’eau bouillante

Matériel

- Batteur électrique

- Moules à cupcakes

- Caissettes en papier

- 1 Grille à pâtisserie

- Spatules, cuillères

- Balance électronique ou classique

- Poches à douille (poches et douilles)

 

Cupcakes

Préparation & cuisson

Préparez les moules à cupcakes avec les caissettes et préchauffez le four à 160°C.

Chauffez l’eau dans une bouilloire ou à la casserole. Mélangez le cacao et l’eau bouillante dans un bol, il faut que le cacao soit dissout complètement et réservez. Fendez en deux la gousse de vanille et ôtez les graines avec la pointe d’un petit couteau. Mélangez les œufs avec le ¼ du cacao et les graines de vanille dans un bol moyen. Mélangez dans un grand bol, la farine, la levure, le sucre, incorporez le beurre pommade et avec le batteur mélangez doucement ensuite ajoutez le reste du cacao (appareil cacao+eau) et battez toujours doucement jusqu’à ce que les ingrédients soit humides. Passez à la vitesse un peu plus puissante et battez pendant 1 à 2 minutes. Raclez les bords avec une spatule puis ajoutez l’appareil cacao+œuf, en deux fois et battez pendant 30 seconde entre chaque ajout. Raclez à nouveau les bords.

 

C.jpg

 

Garnissez les caissettes de pâte à l’aide d’une cuillère en les remplissant jusqu’aux 2/3 car les cupcakes vont gonfler pendant la cuisson. Enfournez les cupcakes au chocolat 20 à 24 minutes à 160 °C et variez la durée de cuisson selon le four utilisé (chaleur tournante ou pas). Ils sont cuits quand la pointe d’un couteau ressorte sèche.

 

Montage

Préparation : 10 min – décoration : 15 min - repos glaçage : 15 min

 Glaçage au chocolat blanc

- 75g de chocolat blanc à pâtisser (Valrhona ou Suisse…)

- ½ banane

- 40g de sucre glace

- 1pincée de cardamone (facultative)

Glaçage au chocolat noir

- 75g de chocolat noir à 70% de cacao (Valrhona ou Suisse…)

- 40g de fromage neutre (saint morêt ou philadelphia)

- 1 à 2 pincées de cannelle en poudre (facultative)

 

Dans un bol mettez à fondre le chocolat blanc au bain marie et divisez ce chocolat fondu en deux parties. La première moitié va servir à déposer tout simplement une petite couche de chocolat sur le cupcakes et la seconde moitié servira à réaliser le glaçage avec la banane. Donc à l’aide d’une petite cuillère déposez un petit cercle de chocolat blanc sur 6 cupcakes et les laissez refroidir. Ajoutez dans l’autre moitié la banane écrasée, le sucre glace et mélangez jusqu’à obtention d’une texture épaisse. Laissez la reposer au frais pendant ¼ d’heure. Pendant ce temps, préparez le glaçage au chocolat noir, faites fondre le chocolat noir au bain marie et procédez de la même manière que précédemment c’est-à dire divisez en deux le chocolat noir fondu. Déposez avec une petite cuillère un petit cercle de chocolat noir sur le reste des cupcakes et laissez durcir le chocolat. Incorporez le fromage dans l’autre moitié de chocolat noir fondu, froid et mélangez. Remplissez une poche à douille du glaçage au chocolat blanc, appuyez bien dessus pour chasser l’air et faite tourner la poche pour bien fermer avant l’utilisation.

 

D.jpg

Décorez les cupcakes avec le glaçage, laissez libre cours à votre imagination et vous pouvez aussi déposer des paillettes de sucre, dragées, billes…avant que le glaçage durcisse. Utilisez  le glaçage de suite ou le conservez dans une boîte hermétique, à température ambiante jusqu’à 3 jours. Procédez de façon identique avec le glaçage au chocolat noir.

 

Conservation

Conservez-les avec ou sans glaçage jusqu’à 2 jours dans une boîte hermétique ou 1 semaine au frais. Vous pouvez aussi les conserver 2 mois au congélateur, toujours sans le glaçage. Décongelez-les totalement avant de les décorer de glaçage.

 

Dégustez ces cupcakes fondants aux chocolats avec une tasse de thé ou de café.

 

E

 

Merci à ma petite sœur pour sa gentillesse et pour la théière à décor vintage qu’elle m’a fait cadeau lors de l’une de ces balades parisienne. Encore une nouvelle dans ma collection !

Portez vous bien et bonne fin de journée !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

15 Septembre 2013

Bonjour à tous, la floraison de mes petites tomates cerise touche à sa fin et les champignons commencent à s’installer sur les étales du marché. Ils sont un peu en avance cette année alors je me suis laissée tenter en achetant une barquette de beaux champignons de paris pour réaliser une petite entrée tiède avec mes tomates cerises.

C'est l'association gagnante des légumes et des fruits de la fin de l'été et du commencement de l'automne.

C'est une recette très simple, colorée mais très savoureuse et qui se réalise en un temps record. Vous pouvez également en confectionner avec d'autres ingrédients de la saison, ça sera tout aussi bon. 

ET hop ça se passe en cuisine !

 

Mini feuilleté aux champignons et à la tomate cerise

 

A.jpg

B.jpg

 

Pour 8 à 10 pièces - Préparation : 15 minutes - Cuisson : 12 à 14 minutes

 

Ingrédients

- 1 pâte feuilletée bio

- 1 dizaine de petite tomate cerise

- 200g de champignons de paris

- 1 boule de mozzarella bio

- 3 c.c. d’huile d’olive

- des herbes de Provence

- fleur de sel et poivre du moulin

 

Préparation et cuisson

Nettoyez les champignons pour débarrasser les impuretés (sable et terre) et taillez les pas trop fins. Emincez la mozzarella et découpez-les grossièrement. Dans une poêle faites chauffer 1et ½ c.c. d’huile d’olive, ajoutez les champignons, salez et poivrez. Faites les sauter pour qu’ils rendent l’eau. Etalez la pâte feuilletée sur un papier sulfurisé, découpez à l’aide d’un emporte pièce ou d’une roulette à pizza des disques de taille moyenne. Décollez et débarrassez le surplus de pâte et piquez avec une fourchette les disques de pâte pour qu’elle ne gonfle pas de trop lors de la cuisson. Déposez des morceaux de mozzarella, garnissez de champignons et finir avec une tomate cerise au centre.

 

D.jpg

 

Arrosez d’un filet d’huile d’olive et saupoudrez d’herbes de Provence. Déposez délicatement les minis feuilletés avec sa feuille de papier sulfurisé sur une grille en la faisant glisser. Préchauffez le four à 190°C et les laissez cuire pendant 12 à 14 minutes, durée à varier selon votre four (si chaleur tournante ou pas).

 C.jpg

E.jpg

F.jpg

Savourez ces minis feuilletés aux champignons et à la tomate cerise tiède !

 

G.jpg

 

Bon dimanche à tous !

La recette a fait la Une cuisine d'Hellocoton :) Merci à tous !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Publié dans #Entrées, #Food

11 Septembre 2013

Bonjour à tous, avec ce temps frais et tristounet un bon « bouillon » ou un « touffé » brèdes sont à l’ordre du jour dans mon déjeuner. Vous vous souvenez, je vous ai parlé des brèdes dans l’une de mes recettes précédente : bouillon brèdes pet saï. Alors aujourd’hui je vais vous en dire un peu plus sur les brèdes. Tout d’abord, c’est un ensemble de feuilles comestibles (jeunes pousses et tiges tendres) et à ne pas confondre avec les mauvaises herbes. Ils sont très appréciés dans les Mascareignes et ça depuis le XVIIe siècle. Le terme « brèdes » est un emprunt au portugais, dans lequel "bredo" désigne la plante Amaranthus blitum et le mot « bredo » en portugais provient du mot latin blitum qui correspond au mot "blette" en français.

On les cuisine tout simplement avec de l’ail, de l’oignon et des épices afin qu’ils dégagent leurs parfums et surtout pour conserver leurs vitamines. Et oui, ils sont riches en fibres, en vitamines A, B, C, en minéraux tels que le fer, le phosphore, le calcium, le sodium et le potassium. Les brèdes font partis intégrantes dans mon alimentation, on peut dire que j’ai grandi avec. Ma Grand-mère m’expliquait toujours leurs bienfaits et surtout à les reconnaître lorsque nous allons les cueillir et les planter dans notre « caro » (potager).

De nos jours, les traditions se perdent on ne cuisine plus comme autrefois les brèdes à l’ile Maurice ou à la Réunion, certains brèdes ont même disparus des étales du bazar ou du marché tels que les brèdes mouroume, les brèdes l’astron, les brèdes morelle…je pense que c’est lié à la modernisation, on consacre moins de temps à la cuisine (effeuiller les brèdes) ou tout bonnement les familles n’ont pas initié la génération futur. Le brèdes de chine reste mon préféré alors je vais cuisiner un « touffé » brèdes de chine, un rougaille de pilchard (poisson saumon) et un achard de tamarin aux fruits. Vous pouvez trouver les brèdes dans les boutiques exotiques ou aux marchés.

 

Brèdes de chine « touffé »

 

A1

 

B1

 

Pour 4 personnes – Préparation : 15 min – cuisson – 10 à 15 min

 

Ingrédients

- 1 botte de brèdes de chine (600g)

- 1 à 2 gousses d’ail

- ½ oignon

- 1 petit piment frais ou sec

- 2 c.s. d’huile d’olive

- sel

 

Préparation & cuisson

Nettoyez les brèdes de chine en ôtant le bout des tiges ou les tiges fermes. Rincez les biens sous un filet d’eau froide. Emincez les feuilles, les tiges des brèdes de chine. Epluchez l’ail, l’oignon et taillez les finement.

 

D2

 

 

Dans une grande casserole, mettez à chauffer l’huile d’olive, incorporez l’ail et l’oignons. Faites roussir un peu et ajoutez les brèdes de chine en plusieurs fois en mélangeant doucement. Salez et ajoutez le piment sec ou frais. Faites cuire à couvert pendant 10 à 15 minutes en fonction de vos goûts, si vous voulez des brèdes croquants ou fondants.

 

E2

Dégustez ces brèdes avec du riz nature et avec un rougaille de poisson c’est comme cela qu’on les consomme à l’Ile Maurice ou à la Réunion. Les brèdes accompagnent toujours un plat.

 

G1

C1

Il en existe toute une variété voici une liste de ceux que je connaisse.

 

  1. brèdes morelle, brèdes monsieur ou brèdes martin : Solanum nigrum (morelle), brèdes gros grains et brèdes ti grains ;
  2. brèdes parientère, pariétaire, ou paillaterre : amaranthe
  3. brèdes mafane ou brèdes madame : Acmella oleracea ces brèdes au goût piquant
  4. brèdes cresson 
  5. brèdes l'astron : toutes espèces apparentées au pissenlit
  6. brèdes mam'zelle : lobélie
  7. brèdes marguerite 
  8. brèdes manioc : les très jeunes feuilles de manioc
  9. brèdes patate : feuilles de patate douce (Ipomea batatas)
  10. brèdes petsaï : variété de chou de chine
  11. brèdes poirée : bette (poirée), Beta vulgaris ;
  12. brèdes citrouille : feuilles de citrouille ;
  13. brèdes songe : feuilles de colocasie (taro)
  14. brèdes chouchou : bourgeons terminaux de Sechium edule
  15. brèdes mourongue ou mouroume ou médaille : jeunes feuilles d'un arbre brèdes liseron
  16. brèdes tom pouce, bok choy
  17. brèdes soufflette
  18. brèdes de chine
  19. brèdes épinard
  20. brèdes blette
  21. brèdes feuille de radis

I1.jpg

J'espère vous avoir donné l'envie de manger des brèdes et un bon après-midi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

9 Septembre 2013

Bonjour, j’espère que vous allez bien par ce temps gris et pluvieux. Premier lundi depuis la rentrée des classes, j’ai réservé une bonne surprise à mon petit Roméo, je lui ai préparé un goûter gourmand avec des pancakes un peu spécial. Je sais qu’il adore les pommes, qu’il s'initie aux épices et que c’est un vrai mordu de miel.

Alors ça sera des pancakes aux épices pour le côté subtile, des pommes caramélisées pour le côté croquant et le tout arroser d’un bon miel bio d’acacias. Des pancakes j'en prépare dès que j'ai un petit créneau de temps libre pour le petit déjeuner et pour le tea time évidemment.

La saison des pommes va commencer avec l'arrivée de l'automne alors en en profite pour consommer ce beau fruit. J'aime les pommes et dans cette recette elles sont délicieuses, hum et quel agréable parfum, j'en suis sûre il va tout dévorer. Voilà une recette simple et qui a du goût dans la cuisine de Cookile Paradise aujourd'hui. A vos crayons pour la liste des courses.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

    A2

 

B

 

Pour 12 à 14 pancakes - Préparation : 20 min  - Repos : 30 min - Cuisson : 20 min

Ingrédients

- 125g de farine

- 20g de beurre 

- 2 œufs bio

- 12cl de crème liquide de Normandie

- 2 à 3 c.s. de lait (si la pâte est épaisse)

- 1 pincée de sel

- 3 c.s. de sucre en poudre

- 1 sachet de levure chimique

- 1 sachet de sucre vanillé

- ¼ c.c. de cardamone en poudre

- ¼ c.c. de cannelle en poudre

- ¼ c.c. de gingembre en poudre

- 2 pincées de girofle en poudre

- 12 cl de crème liquide entière

- 2 à 3 c.s. de lait (facultatif)

- un peu d’huile ou du beurre

- 1 à 2 grosses pommes royales gala, reinette ou golden…

- 10g de beurre

- 1 pincée de cannelle

- miel bio d’acacias ou milles fleurs…

 

Préparation et cuisson

Dans une petite casserole faites fondre le beurre à feu doux. Dans un grand bol mélangez la farine, la levure, le sel, les épices et le sucre. Ajoutez les œufs un à un dans cet appareil et mélangez avec une maryse.

 

C

 

Incorporez le beurre fondu, remuez et ajoutez la crème liquide et mélangez à nouveau jusqu’à obtention d’une pâte épaisse. Filmez et laissez reposer la pâte pendant 30 minutes à température.

 

C2 

Pendant ce temps, découpez les pommes en petits cubes et faites chauffez dans une poêle le beurre. Ajoutez les dés de pommes dans la poêle, la cannelle, mélangez  et laissez les caraméliser à feu doux.

 

D

 

A terme de la mise en repos de la pâte si elle est trop épaisse, la détendre avec un peu de lait et mélangez. Faites chauffer un peu d’huile dans une petite poêle antiadhésive et versez une louche de pâte. Retournez délicatement le pancake lorsque des bulles apparaissent et laissez dorer de l’autre côté. Recommencez ces opérations jusqu’à épuisement de la pâte. Déposez les pancakes dans une assiette recouvert de papier absorbant et couvrez d’une feuille d’aluminium pour maintenir au chaud. Si vous préparez les pancakes à l’avance vous pouvez les réchauffer au four à micro-onde.

 

E

 

Dressez les pancakes dans une assiette, avec des c.s. de pommes et 1 c.c.de miel, voilà ils sont prêts à être déguster !

 

F

 

G

 

H

Bon goûter à tous !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires