Articles avec #plats tag

31 Mai 2017

Riz 'frit' ou 'frire' aux légumes & crevettes

Bien le bonjour friend’s :) Aujourd’hui, je vous ai concocté un plat ensoleillé de ma petite île Maurice, le ‘riz frit’ ou 'frire'. Il fait beau, pas trop chaud qui plus est et donc un temps parfait pour déguster cette spécialité. Je suppose que vous connaissez ce mets puisque j’en prépare régulièrement dans l’année et quelques recettes sont déjà présentes sur le site. Le ‘riz frit’,  je le revisite assez souvent pour changer et surtout pour le plaisir de nos palais. Je vous propose une version avec des crevettes sauvages associées à des petits légumes de la saison.

Les crevettes, parlons-en de ces crustacés très prisés et appréciés dans le monde entier, la femme des îles que je suis est très exigeante en la matière ;) C’est un peu normal quand on a connu les crevettes sauvages d’eau douce de la rivière de Maurice. Le ‘camaron’, s’était le crustacé populaire et très savoureux de l’île. De nos jours, il a pratiquement déserté ces lieux, en raison de la pollution des eaux mais aussi des nouveaux prédateurs, dorénavant c’est une espèce protégée.

Je priorise la qualité, la fraîcheur et la provenance lors de mon achat de crevette quitte à en manger à petite fréquence. Cette année au salon international de l’agriculture, j’étais présente au stand de ‘Pavillon France’. Je vous résume en quelques mots à quoi correspond cette enseigne. C’est un collectif réunissant de nombreux acteurs (pêcheurs, mareyeurs, grossistes… et les grandes distributions) de la pêche française mettant l’accent sur des valeurs en phase avec l’environnement puis oeuvrant pour une pêche responsable et durable. Alors lorsque je veux me faire plaisir je m'autorise essentiellement des crustacés de l'hexagone, les petites crevettes grises sont délicieuses par les beaux jours alors on en profite pour les préparer simplement en les saisissant à la poêle avec une noisette de beurre, une demie gousse d'ail et un peu de persil plat, c'est un vrai régal.

Soucieuse et attentive à la nature,  j’essaye dans mon quotidien de consommer différemment, responsable et utile. Je crois que c’est directement lié au milieu dans lequel j’ai grandi, entourer de verdure, d’arbre et de forêt.

A Maurice on aime le ‘riz frit’ car c’est tout bonnement un plat sain et équilibré. Sa base est constituée de féculent (soit de riz ou soit de pâte, cette dernière là bas est appelée ‘mine’) dans lequel on y intègre des légumes pour la partie des vitamines et minéraux et de la viande ou de la volaille ou des crustacés pour les protéines. C’est une recette que l’on peut décliner à toutes les sauces et l’adapter en fonction des goûts. J’ai accompagné mon ‘riz frire’ aux légumes et crevettes, d’une petite salade de radis, de doux quartier de pamplemousse et d’un jus de ce bel agrume parfumé à la rose. Ce breuvage frais et exquis sera à découvrir dans le prochain article.

Je vous s’informe qu’actuellement le blog est en pleine refonte, je ne sais pas si vous l'avez aperçu, désormais cookile paradise a son propre domaine. Alors pourquoi ce changement ? Je vous l’explique !

Premièrement, pour que le blog ne soit plus envahi par les pubs dont je ne suis pas à l’origine de ce choix. Un blog inondé de réclames, ce n’est pas joli joli à voir et ça peut vous décourager à consulter ou lire l’article qui vous intéresse. Deuxièmement, c’est plus professionnel dans l’option ou j’envisage de vivre de ma passion mais je suis encore loin de ce dernier point. J’aspire sur du long terme à une gestion autonome de mon site. Pour cela, il faut que je me forme en langage du code (css, html, javascript... et j'en passe) et je peux vous dire que ce n’est une tâche facile surtout  lorsque ce n’est pas son coeur d'activité mais je reste optimiste et je vais persévérer.

Je vous souhaite un bon milieu de semaine et je vous embrasse fort !

Riz 'frit' ou 'frire' aux légumes & crevettes
Riz 'frit' ou 'frire' aux légumes & crevettes

RIZ 'FRIT' OU 'FRIRE' AUX LEGUMES & CREVETTES

Pour 4 personnes  - Préparation & cuisson : 50 min

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INGREDIENTS

- 3 verres de riz basmati ou thaï

- 4 verres d’eau

- 1 douzaine voir 1 quinzaine de grosse crevette sauvage et/ou bio

- 200g d’haricot vert

- 200g de champignons de paris

- 2 carottes moyennes

- 1 poignée de graine de maïs bio (frais, surgelé ou en conserve)

- 1 gousse d’ail

- 1 morceau de gingembre (1cm)

- 30g de beurre

- 3 c.s. d’huile d’olive

- 2 c.s. sauce soja claire (Kikkoman ou autre)

- Sel et poivre du moulin

- 1 branche de feuille de menthe

- quelques radis rose de la saison

- 1/2 pamplemousse de la saison

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INSTRUCTIONS

  1. Rincez plusieurs fois le riz à l’eau froide et versez le dans un autocuiseur à riz (rice cooker) puis ajoutez les verres d’eau, salez et laissez cuire. Vous pouvez également réaliser cette étape de façon classique c'est-à-dire cuire le riz dans un grand volume d’eau bouillante dans une casserole.
  2. Epluchez les carottes puis rincez les sous un filet d’eau et taillez-les en fin bâtonnet.
  3. Brossez les champignons pour les débarrasser des grains de sable et de terre ensuite les émincez finement.
  4. Taillez les haricots verts finement dans leur longueur avec un petit couteau d’office.
  5. Epluchez l’ail et le gingembre et taillez les finement.
  6. Préparez les crevettes en ôtant leur carapace, la veine dorsale, puis rincez-les sous un filet d’eau froide et les épongez-les avec un morceau de papier absorbant.
  7. Rincez les graines de maïs bio sous un filet d’eau froide et laissez les égoutter dans la passoire.
  8. Faites chauffer 1 c.s. d’huile d’olive dans une grande poêle, ajoutez les carottes, les haricots verts, l’ail, le gingembre, salez, poivrez et laissez cuire pendant quelques minutes. La cuisson est rapide puisque les légumes sont taillés finement.
  9. Débarrasser dans un grand plat les légumes cuits et réservez.
  10. Faites chauffer la 2ème c.s. d’huile dans la grande poêle, incorporez les champignons, salez, poivrez et laissez les saisir.
  11. Débarrasser dans le grand plat les champignons cuits et réservez.
  12. Faites chauffer la 3ème c.s. d’huile d’olive dans la grande poêle, ajoutez les crevettes et les saisir à peine 1 minute.
  13. Débarrez les crevettes dans un plat et réservez.
  14. Essuyez avec un morceau de papier absorbant l’huile restant dans la grande poêle.
  15. Faites fondre le beurre dans la grande poêle, incorporez le riz, une pincée de poivre  puis remuez doucement.
  16. Versez en filet la sauce de soja sur le riz ensuite mélangez énergiquement puis ajoutez les grains de maïs, remuez soigneusement et ajoutez les légumes et faites sauter l’ensemble dans la poêle.
  17. Finissez par les crevettes en les incorporant au mélange riz-légumes, mélangez doucement l’ensemble et faites cuire encore 1 minute dans la poêle.
  18. Ciselez les feuilles de menthe et réservez.
Riz 'frit' ou 'frire' aux légumes & crevettes

Dressez le riz frit aux légumes et crevettes  dans une assiette saupoudrez de feuille de menthe ciselée et de ces petites salades fraîcheurs de radis, d'agrume de la saison et d’un bon verre de jus de pamplemousse frais à la rose. Elle est pas belle la vie ;)

Riz 'frit' ou 'frire' aux légumes & crevettes

Prenez soin de vous et à très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Publié dans #Food, #Plats

21 Mars 2017

Briyani de poisson, salade de carotte-concombre à la coriandre-menthe & kutcha de pomme verte à la vanille

Un plat ensoleillé cela vous fait envie ! Aujourd’hui je vous régale avec une généreuse et belle assiette de briyani poisson et ces petits accompagnements. Le briyani, ce repas de fête que l’on aime savourer sur ma petite île Maurice est le met qui s’invite dans les mariages, anniversaires et autres célébrations tellement qu’il est apprécié. A peine le couvercle soulevé, un agréable parfum se dégage de la grosse marmite qu’il y a de quoi vous ouvrir l’appétit ;) Ce sont toutes ces épices macérées qui libèrent toutes ces effluves aux notes fleuries.

En toute franchise, la réussite d’un briyani n’est pas à la portée de tous car il faut un dosage méticuleux des épices. Les épices, ce sont elles qui enveloppent délicatement chaque aliment et font ressortir leurs meilleurs goûts. Je pense que mon observation et mon apprentissage dans la confection du briyani commence à porter ces fruits. Quand la family me félicite et le compare à celui de maman ou de grand-mère alors je me dis que c’est un franc succès. Croyez-moi ma petite maman excelle dans l’art et manière de préparer un briyani tout comme grand-mère d’ailleurs.

J’ai pratiqué pendant des années pour avoir un tel résultat et je suis plus que satisfaite. Maîtriser la réalisation d’un bon briyani c'est comme devenir un maître sushi. Il faut compter une bonne dizaine d'années de pratique et de patience pour apprendre tous les secrets pour vous mener sur la voie de la consécration du parfait briyani. Tout d'abord, il faut sélectionner des produits de qualité, la pomme de terre et le poisson, doivent avoir une chaire ferme puis les épices doivent être soigneusement choisi aussi et pour finir il faut connaître les bons gestes. J’ai longtemps contemplé à Maurice les chefs ou traiteurs spécialisés dans l’élaboration de ce plat. La bas, la cuisson du briyani se fait à l’extérieur (cour, cuisine d’été…) sur des bûches de bois et dans des énormes faitouts, je peux vous dire que c’est impressionnant et que c’est intéressant de découvrir ce mode inhabituel de préparation au moins une fois dans sa vie.

A Maurice ou ici, le briyani se décline en plusieurs versions, je vous propose une recette au poisson cette fois-ci. Il est vrai que la réalisation peut vous paraître un peu longue mais c’est un plat si délicieux que l’on ne va pas se privée de se faire plaisir de temps en temps. Le briyani se consomme avec une ribambelle de salade, d’achard ou de kutcha également. J’ai concocté une salade à base de carotte et de concombre à la coriandre-menthe et un kutcha à la pomme verte et à la vanille.

Le kutcha c’est presque similaire à l’achard sauf que celui-ci peut se déguster le jour même de sa création alors que l’achard il faut le laisser mariner ou macérer pendant quelques jours. Les pommes vertes de la variété granny smith sont un très bon choix pour la confection du kutcha car elles renferment une dose d’acidité qui lui donne une saveur subtile. Habituellement, je le fais avec des mangues vertes mais je suis revenue bredouille au retour du marché. J’ai apporté ma petite touche d’exotisme à ce kutcha à la pomme verte en incorporant des graines de vanille dans ma recette. Au final, le goût de ce kutcha est simplement divin ;)

Voilà, on voyage, on voyage et je n’en ai pas fini avec les recettes de mon île Maurice ;)

D’ici là portez-vous bien et je vous embrasse !

 

Briyani de poisson, salade de carotte-concombre à la coriandre-menthe & kutcha de pomme verte à la vanille
Briyani de poisson, salade de carotte-concombre à la coriandre-menthe & kutcha de pomme verte à la vanille

Briyani de poisson, salade de carotte-concombre & achard de pomme verte à la vanille

Préparation : 40 min - Temps de cuisson : 60min

Ingrédients

* Briyani de poisson

- 6 à 8 darnes de poisson (200 à 250g/personne) thon, espadon ou capitaine

- 1 bain d’huile végétale pour la friture du poisson

- 1 gros ou 2 oignons moyen blancs

- 2 c.s. de coriandre ciselée

- 2 c.s. de menthe ciselée

- 2  gousses d’ail

- 1 gros morceau de gingembre

- 3c.s. d’huile de tournesol

- 2 c.s. de ghee (beurre végétal)

- 2 cosses de cardamome

- 1 bâton de cannelle

- 2 clous de girofle

- 2 c.s. de cumin

- ½ c.c de cannelle en poudre

-  ½ c.c de coriandre en poudre

- ½ c.c. de muscade en poudre

 ½ c.c de cardamome en poudre

- ½ c.c de badiane en poudre

- 2 pincées de piment moulu

Ou  épices spéciales briyani Mayil

- 2 c.s. d’épices pour briyani Mayil

- 5g de pistils de safran

- 2 pincées colorant alimentaire naturel (orange)

- 2 verres d’eau

- Sel

- 4 verres de riz

- 5 verres d’eau (cuisson du riz au rice cooker)

Ou

- 1 casserole d’eau bouillante salée (cuisson traditionnelle du riz)

* Salade de carotte-concombre

- 3 carottes

- 1 concombre

- 1 petit oignon échalote

- 1 petit piment vert (facultatif)

- 1 poignée de coriandre

- 1 poignée de menthe

- 3 c.s. d’huile d’olive

- 1,5 c.s. de vinaigre (vin, xérès)

- quelques gouttes de citron vert

- Sel et poivre du moulin

* Kutcha de pomme verte à la vanille

- 1 grosse pommes verte granny smith ou 2 moyennes

- 2 petits piments verts

- 1 gousses d’ail

- 1 petit oignon blanc

- 2 à 3 feuilles de curry (caripoulé)

- 2 c.c de graine de moutarde

- ½ c.c. de curcuma

- ½ gousse de vanille fendue et grattée

- ½  c.c. de moutarde + graine (vinaigrée)

- 2 c.s. d’huile de tournesol

- quelques gouttes du jus de citron

- 1 c.s. d’eau

- Sel du moulin

Briyani de poisson, salade de carotte-concombre à la coriandre-menthe & kutcha de pomme verte à la vanille

Préparation et cuisson

* Briyani de poisson

1 - Rincez le riz basmati à l’eau froide pendant trois fois afin de le débarrer de ces impuretés puis versez-le dans une casserole d’eau bouillante salée ou dans un autocuiseur avec les épices suivantes : le bâton de cannelle, les 2 cosses de cardamome, les clous de girofle et faites cuire.  Veuillez prendre en considération ces petits conseils pour obtenir une consistance ferme du riz puisque ce dernier va finir sa cuisson à la vapeur avec le reste des aliments pour le briyani.

- Mode de cuisson du riz 

* Rice cooker : Pour 4 verres de riz il vous faudra 5 verres d’eau précisément et normalement la cuisson dure une vingtaine de minute et l’appareil bascule en maintient chaud ou s’arrête tout dépend du modèle que vous avez à la maison.

* A la casserole, méthode traditionnelle : Pour 4 verres de riz il vous faudra une casserole d’eau bouillante salée, dans ce cas là il va falloir surveiller, mélanger régulièrement avec une cuillère en bois ensuite stopper la cuisson du riz un peu avant pour qu’il ne soit pas trop cuit, versez l’eau de cuisson et le faire égoutter dans une passoire.

2 - Epluchez les oignons, l’ail, le gingembre et les pommes de terre. Emincez les oignons, écrasez l’ail et le gingembre, fendez en deux ou quatre les pommes de terre et ciselez la coriandre et les feuilles de menthe. Saupoudrez de quelques pincées de colorant les quartiers de pommes de terre et mélangez grossièrement.

3 - Faites frire les darnes de poisson au préalable salées dans le bain d’huile végétale, dès qu’elles atteignent une coloration dorée, transvasez-les dans un plat et les réservez.

4 - Faites dorer les morceaux de pomme de terre dans une grande poêle et débarrassez les dans un grand plat. Incorporez le ghee, les oignons, faites les rissoler jusqu'à ce qu’ils prennent une belle couleur caramel.

6 - Versez dans un grande casserole les poudres épices réunies ou 2 c.c. d’épices Mayil Briyani, la pâte d’ail-gingembre, la coriandre-menthe, l’eau et mélangez.

7 - Incorporez délicatement les pommes de terre, les darnes de poisson frit, la moitié de l’oignon frit, la moitié des pistils de safran, les 2 c.s. d’huile de friture des oignons, le riz basmati puis saupoudrez  sur le dessus du riz le reste des oignons dorés, des pistils de safran et avec parcimonie le colorant alimentaire.

8 - Recouvrez d’une feuille de papier d’aluminium ou d’une pâte à frire (mélange de farine, sel, eau, oignon et graine de cumin) la casserole afin quelle soit bien scellée et remettez le couvercle. Laissez cuire à l’étouffée durant 12 à 15 minutes à feu doux.

Astuce : Pour savoir si c’est prêt, soulevez une petite partie de la feuille d’aluminium ou la pâte et à l’aide de la manche d’une cuillère en bois plantez doucement dans la casserole, ressortez la et si celle-ci est sèche c’est que l’eau s’est évaporée. C’est donc prêt !

Briyani de poisson, salade de carotte-concombre à la coriandre-menthe & kutcha de pomme verte à la vanille

* Salade de carotte-concombre à la menthe

1 - Epluchez les carottes, le concombre, l’échalote puis taillez en tronçon le concombre, pelez-le finement et taillez des serpentins en enroulant chaque tronçon sur lui-même et réservez.

2 - Râpez les carottes au robot ou à la mandoline et ciselez finement l’échalote, le piment vert, la coriandre et la menthe.

3 - Mélangez dans un bol ajouter l’échalote, l’huile d’olive, le vinaigre, les gouttes de citron, la coriandre, la menthe, le piment, le poivre et le sel.

4 - Ajoutez dans le bol les serpentins de concombre, les carottes râpées et remuer délicatement.

 

* Achard de pomme verte à la vanille

1 - Epluchez la pomme, l’ail, l’oignon puis émincez l’ail et l’oignon et râpez la pomme.

2 - Fendez les petits piments en deux, ôtez les graines avec la pointe d’un couteau d’office.

3 - Mettez à chauffer 1 c.s. d’huile, ajouter l’ail, les feuilles de curry, les oignons, remuez puis Incorporez les épices, mélangez et versez l’eau et faites cuire 1 minute à feu doux.

4 - Incorporez la pomme verte râpée, les piments, les graines de vanille, la demi cosse, remuez et laissez cuire pendant 1 minute.

5 - Finissez en ajoutant la moutarde vinaigrée puis quelques gouttes du jus de citron vert et mélangez.

6 - Laissez refroidir le kutcha, et dressez-la dans un petit récipient ou un pot.

Le kutcha de pomme verte à la vanille peut être conservé au réfrigérateur pendant quelques jours.

Briyani de poisson, salade de carotte-concombre à la coriandre-menthe & kutcha de pomme verte à la vanille

Belle semaine à vous à très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Publié dans #Food, #Plats

26 Septembre 2016

Curry kashmiri aux crevettes,  dhal puri, touffé brèdes & salade de concombre à la menthe, un déjeuner aux parfums d’île Maurice

Bonjour ! J’espère que vous allez tous bien ! Cette pause était plus que bénéfique même si je suis restée dans l’Hexagone. Il y a tant de jolis lieux dans notre douce France qu’elle mérite que je les arpente pour les découvrir. Aujourd’hui, pour les retrouvailles, je vous ai fait la cuisine comme sur ma petite île Maurice car ça me manquait un peu. Avec le beau temps qu’il a fait en ce mois de septembre et surtout avec des températures qui ont battu les records on a fait la cure de salade, barbecue, feuilleté et tarte. Du coup, j’ai bien profité de fruits et légumes de l’été et surtout avec les tomates. Je n’ai pas pu résister de faire quelques clichés de ces recettes estivales mais c’est un peu tard pour les partager ici avec vous. Peut être une recette ou deux si vous êtes intéressés !

L’automne commence tout doucement et avec les quelques degrés en moins, j’avais envie de m’attarder aux fourneaux, de vous proposer un déjeuner chaud et à la saveur des îles. Un repas complet, équilibré et avec plein de goût. Le curry kashmiri, c’est celui que je préfère avec sa sauce onctueuse au lait de coco, ces effluves d’épices torréfiées et broyées. Ce plat servi avec des dhal puri, des brèdes ‘touffés’ et une bonne petite salade fraîche ou un chutney mais quel bonheur pour les papilles avec ces mélanges d’aromes et de textures.

Les brèdes, vous commencez à les connaître avec moi ;-) Je vous rappelle que les brèdes sont un mélange de feuilles comestibles telles que les épinards, de cristophine, de chine, de bok choy, de cresson... et malbare. Il en existe de multitude variété, on est gâté sur l'île puisqu'ils poussent comme des champignons ces brèdes et c'est un peu normal aussi avec le climat tropical qu'il fait.

Le dholl ou dhal puri, ce sont les crêpes très fines fourrées de dhal comme son nom l’indique. Les dhals puri sont célèbres et appréciés à l’île Maurice. Ils sont très nourrissant et remplacent le riz, ou le pain. La bas on les consomme traditionnellement avec du ‘cari de gros pois’ (un curry végétarien de légumineuse), achard de légumes, un chutney de tomate et avec ou sans une petite sauce de piment pour relever l’ensemble ;-) On en mange pour le déjeuner, dîner ou en encas, bien souvent les dhals puri sont proposés par les marchands ambulants du ‘street food’. Leur préparation est longue et la recette est secrètement conservée au sein des familles qui maîtrisent l’art et la manière de confectionner ces petites merveilles.

Les dhals puri sont concoctés à partir d'une pâte à base de farine mélangée à de l'eau (de cuisson du dhal ou eau ordinaire), de sel, puis des graines de dhal cuites et réduites en purée. On forme des petites boules de pâte dans lesquelles on va garnir de purée de dhal ensuite elles sont étalées au rouleau à pâtisserie et pour finir on les fait cuire sur une grande plaque (tawa) très chaude et chaque dhal puri est badigeonné d'huile végétale. La cuisson des dhals puri est très rapide. Ils sont réussis quand on observe le gonflage de la pâte lors de la cuisson et les fines couches translucides qui se superposent de la pâte des dhals puri.

Ma tante à Maurice excelle dans la réalisation des dhals puri, à mon grand regret l’occasion sur son enseignement ne s’est pas présentée mais heureusement que ma grand-mère m’a appris à faire les ‘pharatas’ (une autre crêpe fine légèrement salée très convoitée sur l’île). Maman, little ‘sist et moi, on se perfectionne dans la confection des dhals puri.

Voilà, je vous régale aujourd'hui avec des mets aux parfums de mon île Maurice. J'espère que ce déjeuner fera voyager vos sens et surtout vos palais ;-) Prenez soin de vous les amis !

Curry kashmiri aux crevettes,  dhal puri, touffé brèdes & salade de concombre à la menthe, un déjeuner aux parfums d’île Maurice

Ingrédients 

* Curry kashmiri de crevette

- 600g de crevettes ou gambas

- 1 oignon moyen

- 4 feuilles de curry

- 2 cm de gingembre

- 2 gousses d’ail

- 1 yaourt nature

- 200 ml de lait de coco

- 3 c.s. d’eau

- 2 c.s. d’huile d’olive

- 1 bâton de cannelle fendu dans la longueur

- 2 à 3 capsules de cardamome

- 1 c.c. de curcuma

- 2 c.s. de curry

- ½ c.c. de cumin

- Sel et poivre du moulin

- 1 poignée de coriandre

- 2 c.s. de coco rapée fraîche

 - quartier de citron vert (jus)

* Touffé brèdes

- 500g de bok choy ou brèdes de chine

- 250g de feuille d’épinard

- 100g de cresson

- ½ oignon

- ½ gousse d’ail

- 1 petit piment oiseau sec ou frais

- 2 c.s. d’huile d’olive

- sel du moulin

* Salade de concombre à la menthe

- ½ concombre

- 1 petit oignon nouveau

- quelques branches de menthe

- 2 c.s. d’huile d’olive

- ½ c.c. de vinaigre à l’échalote ou autre

- 1 pincée de poivre du moulin

- 2 pincées de fleur de sel

pharatas (à gauche) et dhal puri (à droite) fourrés de chana dhal

pharatas (à gauche) et dhal puri (à droite) fourrés de chana dhal

Préparation & cuisson

* Curry kashmiri de crevette

1 - Décortiquez les crevettes en conservant la queue et incisez à l’aide d’un petit couteau tout le dos de la crevette afin de retirer le filament noir.

2 - Rincez délicatement sous un filet d’eau et les égouttez sur une feuille de papier absorbant.

3 - Epluchez l’oignon, l’ail, le gingembre, émincez- les puis réduisez l’ail et le gingembre en purée et pour finir ciselez la coriandre.

4 - Versez les épices dans un bol, ajoutez le yaourt, mélangez, ensuite incorporez le lait de coco et remuez doucement.

5 - Chauffez l’huile d’olive dans une casserole indienne ou wok, ajoutez les oignons et laissez cuire jusqu’à qu’ils sont translucides.

6 - Incorporez la pâte d’ail-gingembre, remuez et faites cuire à peine une minute.

7 - Ajoutez le mélange d’épices-yaourt-lait noix de coco, la cardamome, la cannelle, les feuilles de curry, l’eau, poivrer et saler très peu (2 pincées de sel) et mélangez.

8 - Faites cuire à feu doux pour une quinzaine de  minutes jusqu’à ce que la sauce s’épaississe.

9 - Incorporez les crevettes, remuez puis laissez cuire toujours à feu doux pendant 3 à 4 minutes et saupoudrez de coriandre ciselée.

 

Curry kashmiri aux crevettes,  dhal puri, touffé brèdes & salade de concombre à la menthe, un déjeuner aux parfums d’île Maurice

* Touffé brèdes

1 - Nettoyez les brèdes bok choy ou de chine, et de cresson en ôtant le bout des tiges ou les tiges fermes.

2 - Rincez l’ensemble des feuiles sous un filet d’eau froide puis émincez les feuilles, les tiges des brèdes.

3 - Epluchez l’ail, l’oignon et taillez les finement.

4 - Mettez à chauffer l’huile d’olive dans une casserole, incorporez l’ail et les oignons emincés ensuite faites suer l’ensemble  et ajoutez les brèdes (bok choy, épinard et cresson) en plusieurs fois en mélangeant doucement.

5 - Salez et ajoutez le piment sec ou frais. Faites cuire à couvert pendant 15 à 20 minutes en fonction de vos goûts, si vous voulez des brèdes croquants ou fondants.

Curry kashmiri aux crevettes,  dhal puri, touffé brèdes & salade de concombre à la menthe, un déjeuner aux parfums d’île Maurice

* salade de concombre à la menthe

1 - Eplucher le concombre une face sur deux, découpez en trois tronçons le concombre puis taillez finement en glissant le couteau comme pour peler une pomme. Recommencez cette dernière étape avec les deux autres morceaux. 

2 - Enroulez le premier fin tronçon sur lui-même et positionnez le à l’horizontal et taillez finement des serpentins en le tenant fermement sur la planche à découper.

3 - Répétez ces étapes avec les autres tronçons de concombre.

4 - Taillez finement l’oignon nouveau et les feuilles de menthe.

5 - Mélangez dans un bol l’huile d’olive, le vinaigre, ajoutez les serpentins de concombre, saupoudrez de menthe ciselée et de poivre et fleur de sel.

Curry kashmiri aux crevettes,  dhal puri, touffé brèdes & salade de concombre à la menthe, un déjeuner aux parfums d’île Maurice

* Dhal ou dholl puri

Pour la recette du dhal ou dholl puri, je vous la posterai dans un futur article composé de photos pour vous montrer toutes les étapes. Quand on a les mains dans la préparation ce n’est pas évident de prendre les photos en même temps.

Curry kashmiri aux crevettes,  dhal puri, touffé brèdes & salade de concombre à la menthe, un déjeuner aux parfums d’île Maurice

Dégustez le curry kashmiri aux crevettes accompagnées de brèdes touffés, de sa salade fraîcheur et des dhal puris pour un plat complet, parsemez de noix de coco rapée fraîche et de quelques gouttes du jus de citron vert. Vous pouvez dressez aussi le curry, les brèdes et la salade directement sur les dhals puri et l’enroulez comme une galette fourrée pour les savourer comme sur ma petite île Maurice.

Curry kashmiri aux crevettes,  dhal puri, touffé brèdes & salade de concombre à la menthe, un déjeuner aux parfums d’île Maurice

Je vous souhaite une bonne semaine et à très vite les amis ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Publié dans #Food, #Plats

11 Mai 2016

Steak végan et ces frites de patate douce

Mon steak s’est mis au vert ! Au déjeuner d’aujourd’hui je vous régale avec ma spécialité cent pour cent végétarien, un steak composé de légumineuse le dhal, de légumes, d'herbe aromatique et d’épice. Un steak healthy, équilibré, coloré et bien savoureux comme on les aime. Ce n’est pas parce que l’on ne consomme pas de viande comme moi que l’on doit se priver de ce met qui plait grandement dans l’hexagone et très convoité par nos brasseries et restaurants.

De plus, le steak végan, végétarien, veggie est très en vogue, il n'y a qu'à observer les magazines, les spots tv et sur le net, de nombreux articles lui est consacré. Rassurez-vous ce n'est pas pour faire un coup de pub, non loin de là,  puisque j'ai choisi de partager avec vous un authentique steak et fait maison qui plus est. Je ne sais pas pour vous mais moi j'ai décidé de bouder les steaks végétariens que proposent les commerces car j'ai certains doutes sur quelques  ingrédients et puis c'est nettement  meilleur quand on le fait soi-même.

 J’ai accompagné mon steak végan de délicieuses frites de patate douce. Voilà un tubercule qui fait parler de lui et de nos jours qui suscite beaucoup d’engouement et même auprès des chefs gastronomes. J’aime beaucoup utiliser la patate douce dans ma cuisine, elle se prépare très facilement et elle a tellement de goût.

Je l’apprécie depuis longtemps car ma grand-mère cultivait différente variété de patates douces à l’île Maurice.  La bas on avait l’habitude de les déguster simplement cuit à l’eau et avec un chutney de coriandre (satini cotomili). Il faut que je vous parle aussi de l’autre ingrédient chouchou de la cuisine végétarienne et très célèbre sur mon île Maurice, le dhal.

Cette légumineuse originaire de l’Inde est une mine de protéine, de vitamine et également goûteuse quand on sait la préparer. Il existe une large gamme de dhal et chaque recette a sa légumineuse qui lui correspond (dhal gram : recette sucrée, ex : halwa, dhal ti-pois : recette salée ex : bonbons piment, galette, dhal bravatte ex soupe, velouté…). Le dhal, j’en ai fait ma base pour ce steak végan à laquelle j’ai incorporé des légumes tels que la carotte, des petits pois verts, des fraîches feuilles de coriandre et de menthe, des graines de sésame, du gingembre, de l’ail, de l’oignon et l’ensemble relevé par un soupçon d’épices, le cumin et le paprika. Quel agréable parfum ce mélange d’épices et d’herbes aromatiques qui enveloppe la pâte de dhal avec ces petits légumes.

J’ai dressé mon steak végan dans la belle assiette aux allures bistrot de la collection Friend’s time, Lunimarc de chez La Table d'Arc. Je suis fan de ces illustrations qui représentent les ingrédients correspondant au plat en question. La taille aussi ne passe pas inaperçue, très large pour présenter joliment son met.

Dégustez ce steak végan chaud avec une belle poignée de frites de patate douce, sa salade fraîcheur pour un repas complet et sans oublier la petite sauce tomate agrémentée d’une pointe de tabasco ;-)

J'ouvre une petite parenthèse sur les choix de la vaisselle et autre objet de décoration que j'utilise au quotidien dans ma cuisine et à ma table, dans la mesure du possible je priorise la vaisselle artisanale et notamment celle de l'enseigne de 'La Table d'Arc' car elle est exclusivement 'made in France'. Je défends le savoir-faire artisanale, français alors si je peux apporter ma petite pierre à sa survie car on sait pertinemment que la concurrence est rude dans ce domaine et aider par ma maigre contribution à sauvegarder un emploi alors on en ressent une satisfaction personnelle.

 Merci à Betty-May et à la team ‘La Table d’Arc pour toute la vaisselle. Prenez-soin de vous les amis !

Steak végan et ces frites de patate douce

Pour 4 steaks vegan

Préparation : 35 minutes - cuisson : 30 minutes - Trempage : 1 nuit

 

Ingrédients

* steak vegan

- 250g de dhal

- 1 gousse d’ail

- 1 morceau de gingembre

- 2 à 3 feuilles de curry

- ½ oignon blanc ou rouge

- 2 petites échalotes

- 2 branches de coriandre

- 2 branches de menthe

- 1 poignée de petit pois vert

- 1 petite carotte

- 1 croûton de pain  (2cm)

- 1 à 2 c.s. de farine de blé

- ½ c.c. de cumin

- ½ c.c. de paprika

- 1 c.c. de levure

- 1c.c. de graines de sésame

- 1 à 2 c.s.d’eau

- Sel

- ½ de mini citron vert

- 6 c.s. d’huile végétale pour la cuisson des steaks

* Frites de patate douce

- 1 patate douce à la chair orange ou blanche

- 1 bain d’huile pour la friture des frites

- fleur de sel

* salade fraîcheur

- 1 petite carotte

- ¼ de concombre

- 1c.s. d’huile d’olive

- ½ c.c. de vinaigre de riz

- ½ de sucre semoule

- 1 pincée de sel

- 2 à 3 c.s. de sauce tomate

- 2 à 3 gouttes de sauce de piment Tabasco (peper sauce)

 

Préparation & cuisson

* Steak vegan

  1. Mettez à tremper la veille le dhal dans un grand bol d’eau froide.
  2. Faites bien égoutter le dhal dans une passoire puis réduisez le en purée au robot, petite astuce, ajoutez des cuillères à soupe d’eau si la texture est trop compacte pour faciliter le broyage dans le robot.
  3. Transvasez dans un grand bol la purée de dhal et réservez.
  4. Eplucher les échalotes, l’ail, le gingembre, la carotte puis taillez en petits dés les échalotes et la carotte.
  5. Réduisez en purée l’ail et le gingembre soit au robot ou au pillon-mortier.
  6. Sélectionnez uniquement les feuilles des branches de menthe et émincez les feuilles finement.
  7. Taillez finement les feuilles de coriandre et de curry.
  8. Incorporez l’ensemble des légumes,  les épices,  la farine dans le bol de purée de dhal ensuite salez et mélangez.
  9. Ajoutez les graines de sésame à la préparation précédente et remuez à nouveau.
  10. Mettez à chauffer dans une grande poêle l’huile végétale, prenez une bonne masse de pâte à dhal et formez un steak avec vos mains et déposez le doucement dans la poêle.
  11. Laissez cuire à feu doux jusqu’à ce que le steak soit doré de chaque face.
  12. Déposez soigneusement les steaks dans une assiette recouverte de papier absorbant pour ôter le surplus d’huile.

 

* Frites de patate douce

  1. Epluchez la patate douce ensuite taillez la en bâtonnet sur une planche à découper.
  2. Mettez à chauffer le bain de friture et plongez les bâtonnets de patate douce.
  3. Faites les cuire jusqu’à une coloration dorée, égouttez les dans une passoire ou une grande assiette recouverte de papier absorbant et réservez.
  4. Mélangez dans un petit récipient la sauce de tomate et les gouttes de Tabasco.

 

* Salade fraîcheur

  1. Epluchez le concombre et la carotte puis taillez les en fleurs soit avec un petit couteau d’office ou soit avec un emporte pièce.
  2. Mélangez dans un bol moyen, l’huile d’olive, le vinaigre de riz, le sucre, le sel et incorporez les tranches de concombre, la fleur, nappez-les de sauce avec une petite cuillère.
  3. Tranchez le petit citron en quartier.
Steak végan et ces frites de patate douce

Présentez dans la grande assiette friend’s time le steak vegan, la portion de frites de patate douce saupoudrée de la fleur de sel, la salade fraîcheur soulignée par une fleur de carotte completé de quelques quartier de citron et de sa petite sauce relevée.

Steak végan et ces frites de patate douce

Je vous souhaite une bonne soirée et à très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

30 Mars 2016

Mon Chirashi d'inspiration du traditionnel plat de Kyoto au Japon ♥

Bon ce n’est pas encore la version traditionnelle du Chirashi de Kyoto puisqu’il manque les œufs de saumon mais je m’en suis inspirée pour vous proposer une recette toute aussi savoureuse. J’adore réaliser ce plat équilibré et coloré tant apprécié au Japon. Là bas à cette période de l’année les cerisiers sont en pleine floraison, la cuisine se compose et se prépare au rythme des saisons. J’aime la gastronomie du pays du soleil levant et elle ne se résume pas seulement par les célèbres sushis ou makis que nous raffolons dans l'hexagone mais par d’autres mets qui tiennent une place importante dans la culture et dans le cœur des japonais entre autre le chirashi. Je pourrais vous en citer toute une liste de plat dont je me suis intéressée depuis un moment et surtout que j’ai connu grâce aux différents contacts avec des vrais japonais ^^

Ce qui est bien avec le chirashi, ce classique de la cuisine nippone c’est que l’on peut varier les plaisirs en modifiant les ingrédients et ainsi apporter sa petite touche personnelle mais veillez à conserver la base avec le riz vinaigré sinon vous risquez de vous aventurer dans un autre art culinaire (ÔvÔ)

Je ne sais pas si je vous ai déjà fait l'introduction sur le tamagoyaki’ car celui-ci fait partie intégrante de la recette du chirashi. Il me semble que je vous ai présenté le 'tamagoyaki' lors de la confection de l‘omurice’, une autre spécialité venue tout droit de l’Asie. C’est l' omette japonaise et sa particularité c’est qu’elle est sucrée et salée. Les tamagoyakis sont souvent présents dans les bentos lunch, ils sont roulés et garnis au centre avec du fromage, des légumes (feuilles d’épinard). Je suis en admiration par la dextérité des chefs japonais qui réalisent le tamagoyaki, c’est tout un art et tout un savoir notamment dans la cuisine kaiseki. La gastronomie kaiseki je vous en ai déjà parlé ici. Il y a tant de recette que j’aimerais créer et partager avec vous sur ces découvertes gustatives qui font voyager nos papilles mais le temps me manque grandement. J'essayerai de faire l'impossible et de vous poster un peu plus sur ces authentiques recettes japonaises.

Je vous souhaite une belle soirée les amies  (^-^)

Mon Chirashi d'inspiration du traditionnel plat de Kyoto au Japon ♥
Mon Chirashi d'inspiration du traditionnel plat de Kyoto au Japon ♥

Ingrédients

 * Préparation du riz à sushi ou maki

- 2 verres de riz

- 3 verres d’eau

- 2,½ c.s. de vinaigre de riz

- 2 c.c. de sucre en poudre

- ½ c.c. de sel

 * Préparation de la garniture

> œuf, ‘tamagoyaki’

- 2 œufs bio

- ½ c.c. de sucre

- 1 c.c. de dashi

- 1 pincée de sel

- 1c.s. d’huile

> le reste de la garniture

- 1 dizaine de crevette ou gambas fraîche

- 1 verre de petit pois

- 5 champignons shiitake, de paris…

- 4 fines rondelles de racine de lotus

- 1 petite carotte

- ½ gousse d’ail

- 1 cm de gingembre

- 1 c.c. de sauce de soja claire

- 10g de beurre

- 2 c.s. d’huile végétale

- sel et poivre du moulin.

Mon Chirashi d'inspiration du traditionnel plat de Kyoto au Japon ♥

Préparation & cuisson

Pour la préparation du riz à sushi ou à maki clic ici

1 - Battez les œufs en y ajoutant le sucre, le dashi, le sel puis chauffez dans une grande poêle l’huile et réalisez une omelette fine. Débarrassez l’omelette dans une assiette et découpez en fine lamelle.

2 - Otez la tête des crevettes, incisez les carapaces, avec un couteau bien aiguisé fendez les en deux.

3 - Epluchez la carotte, l’ail et le gingembre puis taillez la carotte en forme de fleur et émincez l’ail et le gingembre.

4 - Nettoyez les crevettes, rincez les sous un filet d’eau froide puis les égouttez dans une passoire. 5 – Faites sauter les crevettes au wok avec une cuillère à soupe d’huile végétale, l’ail, le gingembre, poivrez et salez légèrement. Débarrassez-les sur une assiette et réservez.

5 - Brossez les champignons de paris, tranchez les et faites les sauter au wok à peine une minute avec une pincée de sel et de poivre et une cuillère à soupe d’huile végétale.

6 - Taillez les rondelles de racine de lotus en morceaux et faites sauter au wok avec les fleurs de carotte, les petits pois (si vous ne les avez pas incorporé à la cuisson du riz dans le rice-cooker) poivrez et salez avec parcimonie.

7 - Dressez dans une assiette ou bol le riz à sushi ou maki et garnissez de crevette, de tamago et de légumes.

Mon Chirashi d'inspiration du traditionnel plat de Kyoto au Japon ♥

Accompagnez ce chirashi de Kyoto avec quelque lamelle de gingembre confit et d’un trait de sauce de soja.

Mon Chirashi d'inspiration du traditionnel plat de Kyoto au Japon ♥

Prenez soin de vous et à très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Publié dans #Plats, #Food

30 Juin 2015

Salade de nouilles soba aux abricots & ces petits fruits-légumes
Salade de nouilles soba aux abricots & ces petits fruits-légumes

Par cette chaleur écrasante on a qu’une seule envie c’est de déguster des salades bien fraîches au déjeuner ou au dîner. Et bien justement, aujourd’hui je vous ai concocté une salade de nouilles soba avec des fruits et légumes de l’été. Les nouilles soba j’adore ça et je préfère les consommer en plat froid que chaud.

Il existe une multitude façon de les accommoder. J’ai de beaux abricots, un avocat à maturité, des petits concombres et tomates bio, en deux, trois mouvements je vous prépare cette salade remplie de bonne saveur ;-) Pour la recette de salade cette fois-ci, j’ai sélectionné des nouilles soba d’une qualité supérieur, d’entrée de gamme c’est déjà un produit d’une extrême finesse et raffiné alors j’ai hâte de découvrir le résultat avec ce changement. J’ai opté pour le paquet rose de nouille soba de longévité.

La cuisson des nouilles soba est très rapide, trois minutes pile-poil pour une texture al dente et quatre minutes pour un côté fondant. Elles s’imprègnent bien de sauce sans qu’elles gonflent de trop, juste ce qu’il faut et question goût elles sont parfaites. Franchement, je ne suis pas déçue de mon choix et je vais sûrement en racheter.

Allez, il est temps pour moi de dresser cette salade colorée et vitaminée dans une belle assiette.

Salade de nouilles soba aux abricots & ces petits fruits-légumes
Salade de nouilles soba aux abricots & ces petits fruits-légumes

Pour 2 à 3 personnes – Préparation : 15 min – Cuisson : 3 à 4 min

Ingrédients

- 1 paquet de nouille soba

- 6 petits abricots

- 1 dizaine de petite tomate

- ¼ de concombre

- 1 avocat à maturité

- ½ gousse d’ail

- quelques feuilles de menthe

- 3 c.s. de vinaigre de riz

- 1 c.s. de mirin

- 1 c.s. d’huile de sésame

- 1 c.c. de sauce soja clair

- le jus d’½ citron vert

- 1et ½  c.s. de sucre en poudre

- 2 pincées de sel

- 2 pincées de graines de sésame

- 1 casserole d’eau bouillante

Salade de nouilles soba aux abricots & ces petits fruits-légumes

Préparation & cuisson

Plongez les nouilles soba dans une casserole d’eau bouillante salée et laissez les cuire pendant 3 à 4 min. Versez dans une passoire les nouilles, passez les sous l’eau froide pour stoppez la cuisson, égouttez les et laissez les refroidir tranquillement. Epluchez le concombre, l’avocat puis taillez en petits cubes. Découpez en quartier les tomates dans sa longueur. Fendez les abricots en deux, dénoyautez-les puis découpez-les en petit dé.

Salade de nouilles soba aux abricots & ces petits fruits-légumes

Dans un grand bol incorporez, le vinaigre de riz, la sauce soja, le sucre, le sel, le jus de citron vert, l’huile de sésame et mélangez bien le tout. Ajoutez l’ail, le gingembre et remuez à nouveau. Incorporez les légumes petit à petit et mélangez délicatement. Ajoutez les nouilles soba et remuez doucement, incorporez  l’avocat en dernier afin de ne pas l’écraser. Parsemez de graines de sésame et de feuille de menthe ciselée.Dressez la salade de soba aux abricots et ces fruits légumes un beau plat, arrosez d’un filet d’huile de sésame  et il ne vous reste plus qu’à la savourer.

Salade de nouilles soba aux abricots & ces petits fruits-légumes
Salade de nouilles soba aux abricots & ces petits fruits-légumes

Belle journée ensoleillée et de gros bisou à vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires